lundi 7 décembre 2015

Un nouveau cap pour l’Isère


Le budget pour 2016 est le premier depuis le changement de majorité en mars dernier. Il nous permet de définir de premières orientations fortes pour notre Département.

Sans être aussi préoccupante que dans d’autres collectivités locales, la situation financière de l’Isère s’est dégradée pendant le dernier mandat. La dette a augmenté de 11% entre fin 2011 et fin 2014. Sur la même période, les dépenses de fonctionnement croissent de 7% tandis que celles consacrées à l’investissement baissent de 13%. Pour traduire les chiffres en mots, le Département a emprunté de plus en plus, principalement à cause de l’augmentation des dépenses liées au personnel, alors même qu’il diminuait fortement les moyens consacrés à l’entretien des collèges. Le simple bon sens suffit pour comprendre que ce n’est pas ce qu’il faut faire.

La situation sociale du pays n’arrange rien. En Isère, la hausse du nombre de chômeurs est de 11% entre août 2014 et août 2015 et celle des allocataires du RSA atteint 16%. Le Département, chef de file en matière sociale, doit faire face à cette situation, afin d’aider les personnes en situation difficile, tout en luttant fermement contre les fraudes et les abus. Comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement a décidé de baisser la dotation qu’il verse aux départements.   

Pour lutter contre cette conjoncture difficile, dès le mois d’avril, nous avons lancé un plan de relance d’un total de 100 millions d’euros pour soutenir les communes et les entreprises du département et moderniser des infrastructures départementales (collèges, aménagement numérique, routes, protection contre les inondations…). 9 millions d’euros ont déjà été accordés aux communes. Nous continuerons à financer les investissements créateurs de richesses et d’emplois.

Le Département finance de nombreux organismes partenaires qui l’accompagnent dans ses missions. Des audits financier et fonctionnel ont été réalisés afin de permettre des économies d’échelle. Ainsi nous serons plus efficaces tout en dépensant moins. Nous nous recentrerons sur les compétences du Département en positionnant la famille au cœur de nos politiques de solidarité. Enfin, nous préserverons le pouvoir d’achat des isérois en n’augmentant pas la fiscalité départementale.

En résumé, nos choix seront toujours guidés par la volonté de mener une politique ambitieuse favorisant l’économie locale et le cadre de vie.

Enfin, un mot sur les attentats que notre pays a connu le 13 novembre dernier. Nous adressons nos condoléances aux familles des victimes et nos souhaits de rétablissement aux blessés. Dans cette période difficile, nous réaffirmons avec force notre soutien et notre confiance dans la République, dont les valeurs triompheront toujours contre la barbarie.

Malgré le contexte de cette fin d’année 2015, nous vous souhaitons de joyeuses fêtes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire