vendredi 1 avril 2016

Un budget ambitieux

En décembre, le Conseil départemental a adopté son budget pour l’année 2016. Ce dernier marque une véritable rupture avec les orientations de la précédente majorité. En effet, malgré un contexte contraint, ce budget replace le département au cœur de l’économie locale et reprend nos engagements de campagne.
Une forte augmentation des investissements
Cette rupture se traduit d’abord par une forte hausse de l’investissement  contrairement aux trois derniers budgets votés par l’ancienne majorité socialiste.
Aucune augmentation des impôts
Une meilleure maîtrise de nos dépenses de fonctionnement permet de financer nos projets sans aucune augmentation des impôts. C’est un engagement fort, nous le tenons. Notre priorité : préserver le pouvoir d’achat des Isérois, déjà victime de la « créativité fiscale » du gouvernement socialiste.
Avantage à la jeunesse
De nombreux collèges ont subis la baisse des investissements décidée par l’ancienne majorité de gauche. En effet leur état d’entretien est souvent désastreux au détriment de nos collégiens.
Nous avons donc décidé d’augmenter le budget dédié à leur rénovation.
En effet, la jeunesse est l’avenir de notre territoire. Nous devons leur donner les meilleures conditions d’apprentissage afin de les accompagner vers l’âge adulte.  Autant de jeunes formés dans des conditions sereines et adaptées qui ne deviendront pas de jeunes adultes en difficulté.
Pas d’assistanat
Nous mettons en œuvre le principe de réciprocité, afin de rendre les bénéficiaires acteurs de leur parcours d’insertion. Attribuer des aides financières aux personnes en difficulté sans les accompagner n’a pas de sens. L’échec de ce type d’approche n’est plus à démontrer et contribue à grever nos budgets au détriment des plus fragiles. Nous renforcerons donc les contrôles, en particulier concernant l’attribution du RSA, afin de protéger les plus démunis en écartant du dispositif ceux qui perçoivent indûment les aides qui leur sont réservées.
La culture pour tous et la culture partout
Nous souhaitons redonner toute sa place à la notion de culture en tant qu’engagement solidaire et éducatif. La culture doit participer à la vie de l’économie en fédérant de multiples partenaires. Elle doit être une réponse au repli sur soi et une manière d’acquérir les valeurs de citoyenneté. Avec une augmentation budgétaire de 10%, la nouvelle majorité souhaite faire de la culture un axe fort de sa politique ; plutôt que de la saigner comme l’ancienne majorité. C’est finalement le monde à l’envers.
Le vote de ce budget a d’ailleurs mis à jour les désaccords au sein de l’opposition. Certes, leur vote contre le budget global est unanime. Leurs votes par délibération, en revanche, ont été plus nuancés. Les électeurs n’ont cependant pas été dupes de ces petits arrangements lors des dernières élections régionales, et la victoire de Laurent Wauquiez nous permettra de coordonner efficacement les actions du Département et de la Région au service des isérois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire