mercredi 12 octobre 2016

18 mois de grands chantiers pour relancer le Département


18 mois après l’installation de la nouvelle majorité sous la présidence de Jean-Pierre Barbier, cette première lettre d’information nous permet de faire un point sur les actions menées pour le département de l’Isère.
Le premier grand chantier n’était pas prévu puisqu’il a fallu gérer les conséquences de la fermeture du tunnel du Chambon. Nous avons, à l’occasion de la gestion de cette crise, agit avec efficacité avec la mise en place de navettes sur le lac, la construction d’une route de secours et le lancement de travaux de creusement d’un nouveau tunnel, avec le soutien financier des régions Auvergne – Rhône – Alpes et PACA et de l’Etat, dont l’ouverture est prévue pour la fin de l’année.
Dans le même temps nous lancions notre plan de relance départementale pour dynamiser l’économie. En 2015, 550 opérations menées par les collectivités locales ont bénéficié d’une aide de 9 millions d’euros tandis que 5 M€ étaient consacrés à des chantiers menés par le département. Dans les années à venir 86 M€ seront affectés à ce plan (dont 5 M€ pour les communes en 2016).
La rentrée a été l’occasion de la mise en place de la gratuité des transports scolaires pour les trajets relevant de la compétence du Conseil départemental. 3,3 M€ ont ainsi été économisés par les familles, ce qui a particulièrement soulagé les classes moyennes des zones rurales.
Nos campagnes ont également été touchées par la crise agricole. Le Département a ainsi versé une aide d’urgence en faveur de l’élevage (1 million d’euros en 2015 et 2016) qui a bénéficiée à 600 exploitants. Au-delà de l’urgence nous avons initié la réflexion sur la création d’un pôle agro-alimentaire pour pérenniser l’activité agricole en Isère en valorisant les circuits courts, l’achat de produits locaux par les cantines scolaires et la valorisation des produits de notre terroir.
Notre action est également marquée par l’augmentation significative du budget consacré à la culture (+12%) afin de garantir l’accès à la culture pour tous et partout. Nous considérons en effet la culture comme une possibilité d’éviter le repli sur soi et d’acquérir des valeurs citoyennes et républicaines. A ce titre nous nous félicitons du succès de la campagne de financement participatif qui a permis à 280 généreux donateurs de soutenir le Département dans l’acquisition d’une allégorie de la République française par le musée de Vizille.
Nous sommes également soucieux d’assurer aux jeunes isérois de bonnes conditions d’études et nous avons pour cela mis en œuvre un plan de rénovation des collèges de l’Isère, d’un montant de 221 M€. La moitié des établissements du département seront concernés d’ici 2021, dont certains étaient oubliés depuis très longtemps.
Dans le domaine des transports, nous discutons avec les autres collectivités pour garantir que les transferts de compétences imposés par la loi NOTRe ne pénalisent pas les usagers isérois. Nous avons réussi à débloquer plusieurs dossiers majeurs en sauvant les transports de l’agglomération grenobloise lourdement endettés et en avançant sur la question de l’A480.
Enfin, nous agissons pour valoriser l’image de notre département et attirer les touristes. Nous avons augmenté les crédits consacrés à la promotion de l’Isère et nous restons mobilisés sur le dossier du Center Parcs de Roybon, afin que les zadistes soient évacués par la force publique dès que les procédures judiciaires seront achevées.
Il reste encore beaucoup à faire et nous n’en sommes qu’au début de notre mandat mais la dynamique que nous avons lancée et dont vous avez eu un aperçu ne cesse de monter en puissance. Nous resterons mobilisés pour que l’ensemble de l’Isère, dans sa diversité, métropoles comme périphéries, bénéficie des politiques que nous mettrons en œuvre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire