lundi 2 janvier 2017

Pour 2017, un budget ambitieux et responsable


Après un budget 2016 de relance, notre majorité départementale a voté pour 2017 un budget ambitieux et responsable.

Un budget ambitieux :

·         sur le plan de l’investissement : 328 M€ en 2017 contre une moyenne de 260 M€ sur les années 2013 à 2015 (soit + 26 %) avec la poursuite du plan de relance.

·         pour soutenir les communes et les intercommunalités dans leurs projets : près de 46 M€ en 2017 (+ 17,8 %) : nous assumons pleinement notre mission de solidarité territoriale et de notre volonté d’équiper les territoires, ruraux comme urbains, de tous les services aux publics.

·         pour aménager en Très Haut Débit notre département : près de 32 M€ en 2017 (+ 1,8 %). Dès le mois prochain les premiers travaux vont commencer pour mettre à disposition des Isérois 450 000 prises de fibre optique d’ici 2024. C’est l’un des projets majeurs du mandat. Nous connaissons l’impatience des Isérois. Il est temps de rattraper le retard pris par l’équipe précédente.

·         en faveur de nos aînés avec un plan d’investissement de 10 M€ en faveur des établissements d’accueil pour personnes âgées (EHPAD, résidences autonomie). L’action sociale et médico-sociale représente notre premier budget (environ 665 M€ en 2017 dont 191,4 M€ en direction des personnes âgées). Garantir la dignité de nos aînés est un impératif.

·         pour la culture : 21,9 M€ en 2017 (+ 9 %). Après une augmentation de 12 % en 2016 nous poursuivons nos efforts en faveur de la culture avec de multiples actions : Aide à la restauration du patrimoine protégé et non protégé (5 M€ prévus au plan de relance dont 2,2 M€ inscrits au BP 2017), lancement du projet de construction des archives départementales (2 M€ inscrits au BP 2017), réflexion autour de la création d’un 11ème musée pour mettre en valeur l’œuvre de Champollion.

Un budget responsable :

·         sans augmentation d’impôt : pas d’augmentation de la taxe sur le foncier bâti, tandis que notre taux (15,9 %) est déjà inférieur à la moyenne  des taux des départements français (19 %). Le taux sur les transactions immobilières reste à 3,8 %, soit le moins cher de France. Seuls deux autres départements métropolitains sont à ce niveau (Indre et Morbihan). C’est un engagement qui préserve le pouvoir d’achat des familles.

·         avec des moyens généraux en baisse et des dépenses de personnel inférieures à la moyenne française. Grâce aux efforts réalisés en interne, par nos agents, pour baisser les dépenses de fonctionnement, les dépenses dédiées à l’administration générale sont en baisse de 5,4 % sur le budget 2017. De même, l’évolution de la masse salariale correspond aux seules augmentations imposées par l’Etat (+ 0,9 %). Nos dépenses de personnel sont inférieures de 13 % à la moyenne nationale des départements (161 € par habitant en Isère contre 185 € par habitant au national).

·         avec l’une des dettes départementales les plus faibles de France. Avec 120 € par habitant, nous sommes l’un des trois départements de France les moins endettés. Nous sommes loin de départements similaires, comme la Seine-Maritime (949 € par habitant) ou la Seine-Saint-Denis (943 € par habitant).

·         avec une nouvelle méthode de travail avec nos partenaires dans la gestion des deniers publics : c’est l’un de nos engagements forts. C’est la raison pour laquelle nous évaluons désormais chaque euro dépensé avec la création d’une direction de la performance et de la modernisation). Nous appliquons les mêmes règles avec nos partenaires à qui nous demandons les mêmes efforts que ceux que nous demandons en interne à nos agents. L’objectif est de sortir de la logique de guichet qui a souvent prévalu ces dernières années pour rentrer dans une logique de projets.

Une feuille de route claire et précise pour 2017

Cette feuille de route est la réponse à un défi passionnant car l’action du Département s’inscrit au cœur du pacte républicain, du lien social et de l’équilibre territorial. Elle constitue également la réponse à un autre défi : celui de l’exemplarité et de la restauration de la confiance dans la parole publique car nous pensons que seules les actions concrètes, efficaces et de proximité sont à même de restaurer la confiance de nos concitoyens.

Cette exemplarité dans l’action nous la devons à notre jeunesse qui doute de son avenir et qui, pour la première fois dans l’histoire, craint de se voir une vie plus difficile que celle de ses parents. Nous la devons à ceux qui travaillent parfois durement et qui ont parfois le sentiment de ne pas en récolter tous les fruits. Nous la devons à tous ceux qui œuvrent pour faire de l’Isère un département ambitieux, regardant l’avenir comme la promesse d’un accomplissement, confiant dans son futur, solidaire et fraternel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire